Bios_BenoitPerssonaz

Retour aux actualités

©Biosphoto_Claudius Thiriet

Escargots tout chauds !

28 décembre 2015

Avez-vous déjà remarqué un escargot présentant un film blanc, plus ou moins épais, obturant sa coquille ? Si non, sachez que nous rentrons dans une période propice à ce type d’observation !

Les escargots sont en effet des animaux ectothermes, c’est-à-dire incapables de réguler leur température. En été, lors de fortes chaleurs ou en hiver, afin de se protéger du froid et de la dessiccation, certaines espèces passent en mode de vie ralentie et sécrètent alors une structure appelée épiphragme, composée de plusieurs couches de mucus sec. Cet épiphragme muqueux est généralement transparent et souvent rattaché à la surface d'un rocher ou d'un mur, réduisant la perte d'eau de l’escargot lors de périodes prolongées d’inactivité. Le Petit gris par exemple obture sa coquille d’octobre à mars et cesse de se nourrir. Sa consommation d’oxygène est réduite de moitié et ses battements cardiaques passent de 100 par minute à 38 °C, à 1 par minute en dessous de 0 °C ! D’autres espèces comme l’escargot de Bourgogne sécrètent à partir de leur manteau un épiphragme plus solide contenant une forte proportion de carbonate de calcium. Cet épiphragme calcifié est plus efficace contre la perte d'eau que l'épiphragme muqueux, et protège aussi des attaques de prédateurs. En automne et en hiver, les observations d’escargots peuvent s’avérer amusantes, mais contentez-vous de les regarder et de les reconnaître… sans les réveiller !

Découvrez les espèces à inventorier du volet escargots !

Téléchargez la fiche de comptage pour le « protocole inventaire » et la fiche de comptage pour le « protocole de comptage sous planche » !

Cliquez ici pour avoir plus d'info sur les protocoles escargots.