Bios_BenoitPerssonaz

Retour aux actualités

addax

Des addax enfin observés!

07 janvier 2016

L’addax, dont la dernière population sauvage est au Niger, est plus que jamais en danger critique d’extinction.  Depuis 2 ans aucune observation directe n’a eu lieu, que des observations indirectes (fèces, traces) ou des témoignages d’observations alors que des traces de braconnage ont été observées.

Les principales raisons sont une augmentation du braconnage et une augmentation du dérangement de cette espèce craintive par les véhicules des compagnies pétrolières circulant dans la région.

Afin de savoir où se trouve cette dernière population, estimée à 200 individus en 2007 et répartis en petits groupes, une mission de terrain a eu lieu en décembre 2015 avec la Direction des Aires Protégées au Niger à l’est de la Réserve Naturelle Nationale de Termit et Tin-Toumma, habitat connu des addax en cette période de l’année.

Cette mission a donné une très bonne nouvelle ! Un groupe de 25 addax a pu être observé, avec 3 jeunes, ce qui prouve que la population est toujours présente dans la Réserve.

Par contre, cela ne nous indique pas l’état de la population et de combien d’individus elle est composée. Un recensement aérien aura lieu en février prochain avec nos partenaires de la Direction des Aires Protégées et du Sahara Conservation Fund pour lever le voile, espérant que les résultats soit positif pour cette magnifique espèce.

En attendant d’en savoir plus, Noé poursuit son travail auprès des autorités, la mobilisation de la population et la sensibilisation et l’implication des compagnies pétrolières présentes dans la région pour réduire leur impact sur l’environnement et sur l’addax.