Bios_BenoitPerssonaz

Retour aux actualités

campagne plaidoyer 644x215 c Noe 2015

Au Niger, la société se mobilise pour préserver son territoire

27 janvier 2016

Les campagnes de plaidoyer, mobilisant la société civile et les institutions sont des leviers importants pour la conservation de la biodiversité et pour inciter les entreprises à respecter leur responsabilité sociale et environnementale. Au Niger, ces campagnes ont déjà prouvé leur efficacité face à des compagnies de l’industrie extractive.

Depuis décembre 2015, Noé soutient une campagne de plaidoyer menée par l’Institut Internationale pour les Etudes Comparatives et la société civile nigérienne.

Cette campagne a pour objectifs de mobiliser les politiques afin de renforcer la stratégie de conservation de la biodiversité nigérienne, mais aussi d’amener les compagnies pétrolières, oeuvrant au sein et en périphérie de la Réserve Nationale Naturelle de Termit et Tin-Toumma, à respecter leurs engagements environnementaux et sociaux et à participer à la préservation de ce territoire et des espèces qui le peuple, comme l’Addax dont la population souffre de la présence humaine et de ses activités.

La première phase de la campagne s’est déroulée du 9 au 20 décembre dernier à Niamey. Sur cette période, 5 ONG, issues de la société civile nigérienne, ont mobilisé les médias nationaux,  ont rencontré les étudiants, les politiques, les institutions de protection de l’environnement au Niger ainsi qu’une des deux compagnies pétrolières en activité au Niger, Savannah Petroleum.

Tous les acteurs rencontrés ont pris des engagements fermes pour la préservation de l’environnement et la conservation de la faune au Niger comme la réalisation d’un documentaire pour sensibiliser le plus grand nombre, l’augmentation des agents forestiers sur le terrain, un renforcement des lois existantes, et une coopération accrue avec Savannah Petroleum qui va renforcer sa transparence et son soutien aux actions de conservation de la biodiversité.

Ces engagements sont très encourageants. Cependant ils devront être accompagnés dans le temps. C’est notamment la raison pour laquelle la campagne de plaidoyer va se poursuivre en 2016 avec la rencontre des députés nigériens lors d’une grande journée parlementaire et la rencontre du nouveau gouvernement qui sera mis en place après les élections présidentielles qui auront lieu en février prochain.

La poursuite de la campagne est d’autant plus nécessaire que la China National Petroleum Corporation (CNPC), un acteur pétrolier incontournable, n’a pas ouvert ses portes à la société civile nigérienne, alors que leur activité au sein même de la Réserve a un impact important sur toute la faune et l’environnement et que les militaires présents dans leurs camps et leurs bases s’adonnent au braconnage.

La société civile nigérienne reste mobilisée et continue à porter ce message « sauvegardons notre environnement pour nous-même et les générations futures tout en exploitant durablement nos ressources ».